Aumônerie catholique Janson de Sailly Delacroix

« Patiemment, relève-nous avec amour »

dimanche 7 avril 2019

Carême 2019
Au séminaire, un de nos formateurs nous avait expliqué qu’il serait bon de toujours conjuguer un travail manuel avec notre activité pastorale, souvent très intellectuelle. Aussi, pendant les travaux de la Chapelle du lycée Janson de Sailly, quand il a fallu nettoyer les deux grandes marches du sanctuaire, je me suis dis que c’était l’occasion, que j’allais le faire moi-même.
Cela n’a pas été simple. Réserver et récupérer le bon matériel au Kiloutou de Cambronne, pas de grandes difficultés. Mais travailler avec la ponceuse à pierre... Il fallait en même temps verser de l’eau sur les marches et tenir bien fort la ponceuse, s’arrêter de temps en temps pour récupérer une pâte de poussière de pierre et de crasse, sécher la pierre, remettre la machine en marche, recommencer. Au bout de plusieurs heures d’un travail laborieux, de plusieurs passages de la ponceuse, la pierre a retrouvé sa pureté
Peut-être est-ce cela le carême, ces « manœuvres » et cet « entraînement » dont parlait Saint Léon ? Si l’on veut « plaire à Dieu » et ne pas rester ternes, terrassés, tel un tas d’ossements dans le désert, il nous faut accepter que la Parole passe plusieurs fois sur nos cœurs, pour qu’elle nous lave.
La joie est grande à être délivré de la main des Égyptiens, ces désirs et habitudes funestes qui nous abîment. Mais cette joie naît d’une laborieuse remise en cause. Voulons-nous plaire à Dieu ? Voulons-nous vraiment être, vivre avec Celui qui est ?
Alors il nous faut vivre ce travail, se laver et se débarrasser. La Parole du Christ sera douce pour certains, elle sera rugueuse pour d’autres, car le Seigneur s’adapte à nos tempéraments. Mais nous serons délivrés de notre misère.
Après le ponçage, il a fallu cristalliser la pierre pour que, pure, elle soit aussi lumineuse. Et j’ai recommencé, avec une autre machine, avec de la paille de fer et du cristallisant. Après nous avoir purifiés, le Seigneur, qui veut son Église resplendissante, lui donne à nouveau la lumière.
Le carême est une épreuve pour chacun, le carême est aussi un don de Dieu pour son Église. L’actualité de l’Eglise en France et dans le monde est rude. Serons-nous capable de voir l’œuvre de Dieu ?
Peut-être que le Seigneur n’a jamais été aussi près de nous que dans ce travail douloureux de purification et de remise en cause. Tel le figuier qui donnera du fruit à l’avenir, vivons ensemble ce carême, sûrs que Dieu travaille son Église .


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 0

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site 7 - ANNEE LITURGIQUE   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC